06 63 55 30 04
lettre_elus_christophe_miqueu.pdf (132 téléchargements)

Courrier aux élus de la douzième circonscription

Mesdames et Messieurs les Maires des communes de la 12ème circonscription,
Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux de la 12ème circonscription,

Comme vous, je fais partie de ces élus locaux, de terrain, qui n’ont pas renoncé à considérer la commune comme notre collectivité républicaine la plus précieuse, le coeur vivant de la citoyenneté en France, celle à laquelle les citoyens sont profondément attachés.

Très impliqué dans la valorisation patrimoniale, touristique, économique et culturelle des Villes Bastides de l’Entre-deux-Mers et du Libournais, engagé depuis très longtemps dans la sauvegarde des services publics de proximité qui font le lien social, je sais l’importance des élus locaux, et des maires en particulier, dans la mise en oeuvre des projets collectifs utiles aux citoyens qui habitent notre territoire.

Année après année, gouvernement après gouvernement, les capacités d’action de nos communes s’affaiblissent.

Etouffées financièrement (entre 2013 et 2015, les dotations sont passées de 41,51 milliards d’euros à 36,6 milliards), elles ne sont plus le poumon économique des territoires qui remplissait les carnets de commandes des artisans, des PME et PMI de nos villages et de nos villes.

La loi NOTRe a accéléré le mouvement en créant des CDC de plus en plus grandes, aux compétences de plus en plus importantes (eau, assainissement, urbanisme,…). Les centres de décisions sont de plus en plus éloignés des citoyens.

Mais le programme du gouvernement Macron fait peser des menaces encore plus grandes :

suppression annoncée du département, poursuite et amplification de la loi NOTRe.
suppression de 150 000 fonctionnaires, principalement territoriaux
suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des foyers fiscaux avec une compensation financière qui, nous le savons d’expérience, se réduira comme peau de chagrin et, surtout, nous privera de toute liberté fiscale.

Ces trois mesures mettent en danger l’avenir de nos communes.

Mais nous savons également que les propositions des partis traditionnels, qui se sont partagés le pouvoir depuis 15 ans avec le bilan désastreux que l’on connaît, apporteront les mêmes résultats néfastes.

Mesdames et Messieurs les Maires, Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux, votre responsabilité est aujourd’hui engagée pour barrer la route à la mise en oeuvre de politiques qui mettront à mal l’intérêt de nos communes.

Si comme moi, face à une métropole qui absorbe tout et partage si peu, vous ne voulez plus, dans notre circonscription, de communes et de cantons délaissés, si vous souhaitez retrouver votre entière liberté d’administration, ainsi que :

• le retour d’une DGF au niveau d’il y a 10 ans
la remise à plat de la réforme territoriale
des services de l’état disponibles, de proximité
un département fort
des cantines bio et gratuites
la fin de la culture de l’appel à projets

alors rejoignez-nous.

Si vous voulez un gouvernement courageux qui réforme l’imposition sur les revenus avec l’instauration de 14 tranches, qui lance un vaste projet d’investissements pour aider la transition écologique et l’agriculture paysanne, apportez-moi votre soutien. Je ne vous demande pas de partager tout le programme porté par Jean-Luc Mélenchon dans L’Avenir en commun, mais de prendre acte des propositions utiles qu’il contient pour nos collectivités et que je défendrai quand je siégerai à l’Assemblée nationale.

Un député de proximité et de conviction

Je serai un député de proximité. Je serai le député de tous les maires et les élus de la circonscription, et non celui d’un clan. Je serai donc à la disposition et à l’écoute de tous.

Mais précisément parce que je défends aussi très sincèrement un programme, je voulais vous indiquer en quel sens le député de terrain que je serai sera également un député de conviction.

Conscient que nous aurons à travailler ensemble dans le respect réciproque de la cordialité républicaine, je ferai en sorte d’expliquer mes choix et mes votes par un compte-rendu régulier de mandat.

Un engagement solennel

Je m’engage solennellement, comme député, à défendre sans relâche l’avenir de nos communes et du département qui les accompagne dans leur développement, et à lutter pour repousser les menaces si grandes qui pourraient s’abattre dans les semaines qui viennent contre ces deux collectivités.

Je suis le seul à pouvoir m’adresser à vous ainsi, solennellement, car vous savez qu’il est impossible que je trahisse mon engagement : la défense des communes et du département est au coeur de mon ADN politique.

Chers collègues, après une élection présidentielle qui n’a rien réglé et la nomination d’un gouvernement qui augure les plus graves lendemains pour nos collectivités, je vous propose, par le vote pour Nathalie Chollon-Dulong et moi-même, un choix collectif qui engage l’avenir.

Il est temps d’en finir avec les cures d’austérité pour les communes et de faire le choix de la modernité et de l’optimisme.

Avec mes très cordiales salutations républicaines,

Christophe Miqueu,
candidat aux élections législatives
France Insoumise, 12ème circonscription

Pin It on Pinterest

Share This