06 63 55 30 04

L’Entre-deux-mers et le Sud-Gironde au cœur de la fracture territoriale 

La ruralité paie une lourde facture face à la politique néolibérale qui s’applique nationalement sans discontinuer depuis des années : désertification de nos villages délaissés puis abandonnés en raison des pressions de la métropolisation, mise en concurrence des territoires, disparition progressive des services publics de proximité, détresse du monde agricole et dégâts incessants du productivisme.

L’Entre-deux-mers et le Sud-Gironde se situent au cœur de cette fracture territoriale que nous ne cessons de dénoncer. C’est la raison pour laquelle le sens premier de notre programme est celui de la justice et de l’égalité entre les territoires.

Nos mesures pour la ruralité 

La reunion citoyenne de Villandraut du 22 mars aux côtés de Christian Audouin, coordinateur du livret programmatique sur la ruralité, a permis de mettre en valeur nos principales mesures sur cette question : une organisation territoriale démocratique, une planification de la justice territoriale, un redéploiement des services publics au plus près des citoyens, et un rôle moteur conféré au territoires ruraux dans la transition écologique et l’innovation que cela implique.

De l’eau à la bouche

C’est dans l’esprit de cette dernière mesure qu’avec François Papiau, candidat de la France Insoumise sur la neuvième circonscription, et une quelques amis insoumis de l’Entre-deux-mers, nous avons visité dans l’après-midi précédent cette réunion une ferme écologique « De l’eau à la bouche » située sur la commune du Pout, près de Créon.

Cette exploitation en polyculture (maraîchère et piscicole) est la première exploitation de maraîchage en aquaponie en France. 

Une agriculture paysanne pour le XXIème siècle

Jardin maraîcher flottant installé sous un serre bioclimatique utilisant un système d’eau en circuit fermé dans lequel vivent des truites, ce procédé technique innovant est garanti sans traitement.

Il s’appuie sur un principe de culture efficace et durable, reproduisant un écosystème naturel respectueux du vivant. La production est commercialisée sur place et consommée directement dans le secteur très proche des communes environnantes, ce qui est le plus court des circuits.

Il y a là tous les éléments d’un dispositif d’avenir qu’il s’agit désormais de développer et une illustration exemplaire de ce vers quoi nous tendons lorsque nous parlons d’une agriculture paysanne pour le XXIème siècle.

Pin It on Pinterest

Share This